The Secret Church Orchestra


Compositions pop teintées d’électro et de musique classique, où se côtoient voix de tête, bruits rythmiques glanés dans la nature et cordes soignées. (France)

Une église désaffectée. Lieu abandonné et isolé, d’où émane pourtant une mystérieuse présence. Dans cet antre à l’histoire sacrée, un homme seul et froid, coupé du monde, revit ses rêves jaunis, ses amours perdus, ses joies fortes et fugaces. Il les chante, jusqu’à entendre autour de lui un orchestre, profane dans cet endroit mystique, ranimer son passé qu’il croyait enterré. Rêve-t-il ?


Le nouveau projet d’essence électro-pop-classique d’Ollivier Leroy raconte cette atmosphère onirique et mystique. Servi par l’unique et magique voix de tête de l’artiste, il se place dans la continuité de l’essai musical « Contréo » créé en 2010.
Mais l’univers sonore, cette fois plus moderne, fait résonance à ceux des Islandais de Sigur Rós ou à certains titres des Anglais de Radiohead.
Les compositions sont d’essence pop, les textes écrits en anglais, par la journaliste et auteure Audrey Guiller.
L’habillage électro a été conçu par Vincent Raude et Olli, à partir de sons acoustiques ou de bruits rythmiques glanés dans la nature. Il en émane une matière électronique vivante qui renforce les émotions et les images picturales des morceaux.
Les arrangements de cordes, quant à eux, ont été réalisés par Jean-Philippe Goude (Dick Annegarn, Odeurs, Renaud qui lui doit le thème de « Mistral gagnant »), compositeur de nombreux génériques d’émissions de télévision et de musiques de films (A nos enfants chéris).


Pour la scène, Ollivier Leroy (Olli) s’est adjoint les services de jeunes musiciens
talentueux :

The Whalestoe Attic (Quatuor à cordes) : La formation à tendance minimaliste, née sous l’impulsion de Morgane Houdemont (violoniste de Mermonte, Marc Sens), réunit des musiciens d’horizons variés (pop, musiques improvisées et traditionnelles, classiques et contemporaines). Au-delà des carcans stylistiques, le quatuor se veut polymorphe et versatile au gré des collaborations. Il est composé de Youenn Rohaut (violon), Morgane Houdemont (violon), Raphaël Chevalier (alto) et Solène Comsa (violoncelle).

Erwan Raguenes (Piano)

Vincent Raude (Machines / guitare basse)

Le Choeur d’enfants de la Maîtrise de Bretagne : La Maîtrise de Bretagne (originellement Maîtrise de Haute-Bretagne) a été créée en 1989 par Jean-Michel Noël qui la dirige encore aujourd’hui. Régulièrement associée aux productions de l’Opéra de Rennes, elle s’est distinguée dans de nombreux festivals renommés (Ambronay, la Chaise-Dieu, Centre de Musique Baroque de Versailles, Lausanne, Santiago, Schleswig-Holstein) en compagnie notamment de son partenaire privilégié, l’orchestre « Le Parlement de Musique » dirigé par Martin Gester. En plus de 20 ans de concerts et de spectacles, la Maîtrise a su régulièrement trouver sa place dans la presse, toujours unanime sur la qualité de ses prestations. De nombreux enregistrements discographiques ponctuent son parcours musical : entre autres, le « Te Deum » de M.A.Charpentier, la « Messe Nelson » de J.Haydn , le « Requiem » de Vittoria, un CD de cantiques Bretons, des chansons du groupe Tri Yann et « Les Vêpres de l’Assomption » de Porpora.

The Secret Church Orchestra peut être proposé dans différentes versions :

  • - acoustique : piano / quatuor à cordes / voix.
  • - électrique : avec machines et guitare basse.
  • - avec le Chœur d’enfants de la Maîtrise de Bretagne (pour quelques dates exceptionnelles).


Direction artistique / Composition : Ollivier Leroy (Olli)
Direction artistique / Arrangements cordes et choeur d’enfants : Jean-Philippe Goude

Une coproduction Label Caravan / Festival des Vieilles Charrues à Carhaix (22), Espace Beausoleil à Pont-Péan (35). Avec le soutien de la Ville de Rennes, de Rennes Métropole, du Conseil Général d’Ille et Vilaine et de la Région Bretagne.